[AU] Partie du 13 septembre 2023 - N°99 - 7 de Cerbeth 1640

Campagne dans les Terres du Milieu

[AU] Partie du 13 septembre 2023 - N°99 - 7 de Cerbeth 1640

Messagepar Rico the Hobbit » Dim 17 Sep 2023 19:39

Le 6 de Cerbeth de l'An 1640
Au cours de la soirée, Fánaviryan va passer du temps avec les gardes habituels du Pont des Arbalètes.

Les quatre compagnons vont dormir à l'étage du fortin dans une certaine promiscuité, les cellules de la prison étant prises par les prisonniers de la compagnie. La plupart des gardes du Pont du Arbalètes qui sont venus en renfort, dorment sous tente non loin du fortin.

Le 7 de Cerbeth de l'An 1640
Les compagnons se réveillent en pleine forme. Valgran s'est réveillé tôt et a commencé à préparer les chariots avec ses trois compagnons. Ils sont rejoints rapidement par Daëgon, Fron et Tirash qui finalisent les derniers préparatifs.

Fánaviryan indique à ses compagnons avant de prendre place sur son chariot :
- "J'ai la sensation de laisser entrer Perrin Boffine dans la Comté, c'est un peu comme si on laissait les portes de la Comté grandes ouvertes face à Angmar..."
- "Ce n'est pas tout à fait pareil quand même..." réagit Daëgon.
- "Mais elle est si innocente cette Comté..." lance Fánaviryan.

L'Elfe va évoquer la situation de Perin Boffine à Isildor Plume et Nobil Sanglebouc, le Shiriff :
- "Il va falloir guider, un peu, Perin Boffine lorsqu'il va arriver aujourd'hui au Pont des Arbalètes. Nous allons, en effet, le récupérer aujourd'hui. Il s'est extrait de Metraith au dépend de beaucoup d'autres à venir."
- "Il est égoïste, menteur..." évoque Tirash.
- "C'est entendu..." répond Nobil Sanglebouc puis ajoute :"On a discuté hier soir avec mon homologue, Valgran, du cas des deux hommes de la famille Tarma, et on a décidé qu'il serait plus intéressant de les amener à Fornost Erain."
- "À ce moment-là, il serait, peut-être, intéressant qu'il y ait deux ou quatre Hobbits de ceux qui sont venus de Bourg d'Eau dans la dizaine qui se désignent ou qu'ils soient choisis pour qu'ils nous accompagnent en plus. Nous avons un grand nombre de prisonniers pour un faible nombre d'accompagnants..." évoque Fánaviryan.
- "Il serait bien que l'on puisse avoir des hommes auprès de Belegorn, au moins jusqu'à Bree. À Bree, on pourrait récupérer les nôtres, une partie des gars de Metraith." évoque Tirash.
- "Je peux comprendre que ces deux prisonniers génèrent une attention supplémentaire mais on a connaissance que la famille Tarma a des prisonniers de notre communauté hobbite. Si on souhaite les récupérer, une monnaie d'échange serait intéressante." évoque Nobil Sanglebouc.
- "C'est pour cela que vous souhaitez qu'on les emmène ?" demande Tirash.
- "C'est pour cela que l'on souhaite que vous puissiez les amener jusqu'à Fornost Erain. Le Shiriff Valgran souhaite qu'ils puissent être jugés pour les forfaits qu'ils ont commis sur nos terres. D'après ce qu'il m'a dit, il y avait le souhait que nous puissions avoir notre propre juridiction, des magistrats nommés, selon ce que Valgran m'a indiqué des décisions du Moot. Tant que je n'ai pas l'information officielle, je reste sur le fait que l'autorité judiciaire est encore celle de l'Arthedain." évoque Nobil Sanglebouc.
- "C'est, sans doute, plus sage de fonctionner comme ça." suggère Tirash.
- "En cela, pour moi, je n'estime pas avoir l'autorité pour juger de ces deux malandrins." annonce Nobil Sanglebouc.
- "Si vous pouvez nous fournir le pain et l'eau qui convient à ce genre de présumés coupables pour les quatre jours jusqu'à Bree." suggère Fánaviryan.
- "Il y a de quoi vous nourrir jusqu'à quasiment Fornost Erain." évoque Nobil.
- "Est-ce que vous pourriez motiver un appel auprès de la dizaine de Hobbits de Bourg d'Eau à savoir si deux des leurs nous accompagneraient pour faire un peu plus nombre autour de Valgran parce que je doute que vous ayez des Hobbits équipés d'arbalètes qui seraient prêts à nous accompagner, même un... Quoiqu'il y en ait un que j'apprécie beaucoup..." demande Fánaviryan.
- "Pour ce qui est des gardiens du Pont des Arbalètes, je ne les autorise pas pour l'instant, à quitter ces lieux. Pour ce qui est de ceux qui sont venus de Bourg d'Eau, à priori, certains souhaitent repartir mais tous ne sont pas de Bourg d'Eau Madame. Libre à vous si vous souhaitez échanger avec eux." indique Nobil Sanglebouc.
- "Je préfèrerais qu'une tierce personne le fasse, je ne voudrais pas trop jouer de ma présence, que ça reste dans votre usage." répond Fánaviryan.
- "Madame, je comprends bien mais sachez que par rapport à ce que vous me demandez là, ça outrepasse mon autorité." précise Nobil Sanglebouc.
- "Dans ces cas-là, je prends mes responsabilités." confirme Fánaviryan.
- "Eventuellement, voyez avec le Shiriff Valgran s'il souhaite avoir des Hobbits supplémentaires pour la mission qui lui a été confiée. Ma mission est faire en sorte que le Quartier Est soit sécurisé en particulier ce pont qui est passerelle pour aller vers l'Est. De par ma mission, j'en resterai là." explique Nobil Sanglebouc.
- "Tu as l'impression Fana que parmi ces dix, il y en a qui sont un peu plus fiables que les autres ?" demande Tirash.
- "Ouais, enfin, je ne les connais pas encore très bien... Fron a, peut-être, vu un ou deux jeunes téméraires..." évoque Fánaviryan.
- "N'oublions pas que ce sont, avant tout, des agriculteurs pas des soldats..." rappelle Tirash.
- "Oui mais tout homme qui se confronte à la nature est déjà homme ou hobbit ou semi-homme mais certainement pas orque ou gobelin, cela nécessité déjà pas mal de facultés..." suggère Fánaviryan.

Fánaviryan va voir Valgran aux chariots et lui demande :
- "Mon cher Valgran, je souhaiterais avoir ton assentiment pour réétoffer ses troupes avec, au moins, la présence d'un ou deux Hobbits, une ou deux paires d'yeux qui seront vraiment nécessaires pour avoir deux prisonniers de plus."
- "Pardon, vous souhaitez ?" demande Valgran en arrêtant d'atteler le dernier cheval et afin de pouvoir mieux écouter l'Elfe.
- "On va se retrouver inférieur au nombre de prisonniers. Je comptais aller m'enquérir l'aide d'un ou deux Hobbits de Bourg d'Eau qui nous ont accompagnés jusqu'ici pour prolonger jusqu'à Bree déjà. C'était pour vous en informer et avoir aussi, d'une certaine manière, votre assentiment." évoque Fánaviryan.
- "Si vous le souhaitez..." répond Valgran simplement.
- "Dans ces cas-là, je vous remercie..." répond Fánaviryan.

L'Elfe va, ensuite, voir le camp où sont installés les dix Hobbits de Bourg d'Eau. En arrivant, elle salue d'un geste ceux qui sont réveillés et leur dit :
- "Ola, ola, mes compagnons ! Voilà l'heure de nous quitter !"
- "Oh Dame Fánaviryan !!!" crient les Hobbits qui sont réveillés puis ils se mettent à chanter la "Baston de Corréna".

Fánaviryan se joint aux Hobbits dans le chant. Après avoir repris à deux reprises la "Baston de Corréna", Fánaviryan leur dit :
- "Je suis venu vous saluer et vous dire au revoir mais pas pour tous. Nous cherchons deux volontaires pour nous accompagner jusqu'à Bree pour surveiller les malandrins que vous avez surveillés depuis Bourg d'Eau."

Les quatre Hobbits expriment leur motivation par des cris et lèvent le bras et annoncent :
- "On veut aller avec vous !!"
- "Hé bien, c'est parti les gars. Vous pliez les affaires et je vous mets à l'arrière d'un chariot." annonce Fánaviryan.

Les quatre vont préparer leurs affaires et suivre Fánaviryan jusqu'aux chariots.

Pendant ce temps, les autres compagnons préparent leurs affaires. Tirash constate que Fron ne semble pas de bonne humeur et lui demande :
- "Qu'est-ce qui t'arrive Fron ? Tu as l'air un peu bizarre ce matin..."
- "Non, je ne sais pas... Pourquoi ?" répond Fron.
- "Tu ne parles pas beaucoup. Tu as l'air un peu renfrogné, ce n'est pas comme que l'on te connait. Habituellement, tu es plein de joie et d'énergie. Est-ce que l'on aurait fait quelque chose qui t'a déplu ?" questionne Tirash.
- "Heu... Non, non, non... Ça va... Comment on fait pour les prisonniers ? Parce que si on a beaucoup de prisonniers, ils sont attachés avec des cordes. Je ne sais pas si on peut récupérer des chaînes ?" demande Fron.
- "C'est tout, Fron ??" demande, de nouveau, Tirash.
- "Hum, hum..." répond Fron.

Lorsque Fánaviryan arrive avec les quatre Hobbits, elle vient voir Daëgon pour avoir des conseils sur la répartition des Hobbits dans le convoi.

Sous un ciel bien épais, avec des températures plutôt chaudes, le convoi peut se mettre en route avec les quatre membres de la compagnie de l'Aurore Ecarlate, Valgran Bucca et ses trois compagnons, les quatre Hobbits de l'Elfe ainsi que six prisonniers, deux membres de la famille Tarma, Tamir Cerfblanc, Daroth, Ernoald et Gachet. Plusieurs hobbits viennent saluer le convoi en chantant la "Baston de Corréna" à vive voix.

Lorsque le convoi arrive en haut de la colline de la rive orientale du Brandevin, Belegorn et plusieurs soldats attendent. Le lieutenant arbore un léger sourire, semble de bonne humeur et lève la main lorsque le convoi arrive et annonce :
- "Messieurs, messieurs, halte ! Vous arrivez dans un campement de l'armée de l'Arthedain. Vous savez que de transporter des Hobbits est actuellement interdit en entrée et en sortie de la Comté !! Je pourrais vous arrêter pour cela."
- "Vous nous souhaitez bonne route là, parce que ça risque d'être un peu long.…" évoque Fánaviryan.
- "Ouais, enfin, je suis surtout venu vérifier que vous ne transportez pas des armes." annonce Belegorn.
- "On en a quelques-unes quand même..." évoque Tirash.
- "Le couple que l'on a dans la tente, il était convenu qu'on les lâche, c'était bien ça l'idée ?" demande Belegorn.
- "Ouais, c'est prévu comme ça... Vu avec le Shiriff, il n'y a pas de problèmes..." confirme Tirash.
- "D'accord. Dès que je vous laisse, je vais aller les libérer et leur botter le cul pour qu'ils descendent la colline vite fait, bien fait !" annonce Belegorn avec un léger sourire aux lèvres.
- Daëgon a, aussi, le sourire aux lèvres.
- "J'ai vu avec mon capitaine, il y a six hommes qui vont venir avec vous." annonce Belegorn.
- "Ah ! C'est formidable ! Merci !" réagit Tirash.
- "C'est bien !" réagit Daëgon.
- "Ah, c'est une bonne nouvelle, ça !" réagit Fánaviryan.
- "Si vous le dites... Des lanciers qui remontent jusqu'à Fornost Erain. Je vous préviens, ce n'est pas les plus rigolos..." annonce Belegorn.
- "Mais bon, ils sont fiables ?" demande Tirash.
- Belegorn hausse les épaules en réponse.
- "Quatre derrière et deux devant ? Ce n'est pas comme ça que ça marche par chez vous ?" demande Fánaviryan.
- "Vous savez, moi, les lanciers, moins je les vois, mieux je me porte..." répond Belegorn et ajoute : "Ils vont vous rejoindre à la sortie du campement."

Belegorn va alors demander à ses deux soldats d'aller inspecter les chariots puis, rapidement, il va autoriser le convoi à partir. Belegorn vient voir Daëgon et lui dit :
- "Bon voyage camarade. Je souhaite un bon et prompt rétablissement !"
- "Oui ! J'espère que ça va aller !!" répond Daëgon.
- "Soigne-toi bien !" ajoute Belegorn.
- "Oui ! À la prochaine, on se reverra, peut-être..." lance Daëgon.
- "Ouais, qui sait..." répond Belegorn.
- "Tu restes par-là, tu penses ?" demande Daëgon.
- "Pour l'instant, on n'a pas d'autres consignes donc, on attend..." répond Belegorn.
- "D'accord. Je te délivrerais, peut-être, on verra ce qui se passe à Fornost Erain..." indique Daëgon.
- "Ici ou dans les collines du nord, je t'avouerai que je ne suis pas si mal que ça ici... Tu peux faire durer les choses moi, ça ne me gêne pas..." répond Belegorn.

Les compagnons reprennent la route et six cavaliers viennent à la hauteur du convoi et vont se placer trois devant et trois derrière. Ceux de devant vont se mettre devant Tirash. En arrivant, Tirash leur dit :
- "Bien le bonjour messieurs, nous sommes contents de vous avoir parmi nous."
- Un simple "Bonjour" va écourter la conversation.
- "Quelles sont vos consignes, messieurs ?" demande Tirash.
- "C'est-à-dire ?" demande l'un d'entre eux.
- "Hé bien, vous semblez prendre les choses bien en main, ce qui est pas mal, moi, ça me convient mais jusqu'à nouvel ordre, nous ne sommes pas sous votre responsabilité." explique Tirash.
- "Nous, nous avons nos ordres." évoque le cavalier.
- "Et quels sont-ils justement ?" demande Tirash.
- "Je ne pense pas que vous êtes militaires ?" demande le cavalier.
- "Moi, non mais mon ami, là-bas, a servi avec Belegorn pendant un certain temps et il a quitté l'armée avec un grade de sergent donc je pense que si vous avez peur que je ne comprenne pas, n'hésitez pas à aller le lui dire à lui, il sera en mesure de comprendre tout ça." indique Tirash.
- "La seule chose que je peux vous conseiller, c'est de respecter les ordres qu'on vous donnera et le voyage se passera ainsi dans de bonnes conditions." indique le cavalier.
- "Tant que les ordres sont en accord avec notre mission première, pas de problèmes." évoque Tirash.
- "Très bien ! J'espère que tout se passera bien pendant le voyage." indique le cavalier.
- "Nous aussi. De toute façon, d'ici, sept jours maximum, nous devrions arriver à Fornost Erain." évoque Tirash.
- "Tout à fait !" confirme le cavalier.
- "Très bien !" conclut le cavalier.

Les six cavaliers ont la même tenue avec un tabard arborant les neuf étoiles, une belle cuirasse ainsi qu'une lance où une oriflamme est accrochée arborant le symbole de l'Arthedain.

Tirash va, régulièrement, leur poser des questions lorsqu'il constate que la visibilité est réduite pour savoir s'il doit aller en éclaireur. Les cavaliers ne semblent pas prendre en compte les remarques de Tirash et dirigent le convoi selon leurs décisions, ils vont décider des pauses, des haltes plus longues. Tirash continue d'aller au-devant d'éventuelles dangers, lieux d'embuscades mais la route va bien se dérouler, sans incidents. Deux fois dans la matinée, ils vont arrêter le convoi et deux d'entre eux vont aller vérifier le chemin.

Sur le chemin, les quatre Hobbits de Fánaviryan sont joyeux, chantent quasiment tout le long, s'amusent, discutent, animent le convoi qui, de fait, est loin d'être un convoi très discret.

Au nord, le Nan Tùrath, le pays du Roi, est une plaine vallonnée, quelques falaises peuvent être aperçues. Au sud, la Vieille Forêt offre un paysage de bois qui bloque la vue et donne une atmosphère assez sinistre, les arbres semblent parfois tenter d'attraper les voyageurs alors que l'orée de la forêt est, régulièrement, à des centaines de mètres de la route. Sur le chemin, la chanson de la "Baston de Corréna" se voit modifiée de quelques couplets supplémentaires et certains hobbits proposent à Fánaviryan une nouvelle chanson pour vanter l'expédition en dehors de la Comté.

Le midi, les six cavaliers mangent dans leur coin, sans se mélanger avec le reste du convoi. Tirash va réunir ses trois compagnons pour discuter et demande :
- "Fana, tu peux demander aux quatre Hobbits de la mettre en veilleuse pour l'après-midi ?"
- "Oh non... On va s'endormir sinon !!" réagit Fánaviryan.
- "Il serait bon qu'ils prennent de bonnes habitudes..." évoque Tirash.
- "Oui mais on est sous bonne garde." répond Fánaviryan.

En fin de journée, lorsque le convoi est arrêté, Fánaviryan suggère à ses compagnons hobbits :
- "Il faudrait que quelqu'un ait un instrument de musique pour donner la cadence..."
- "La forêt qui est là-bas, on pourrait, peut-être, s'arrêter et aller y couper des branches pour fabriquer des instruments..." réagissent les Hobbits.
- "Ah mais c'est la Vieille Forêt, vous n'avez pas entendu parler de la Vieille Forêt ? Il y a des gens qui s'y perdent des fois, c'est dangereux..." annonce Fron.
- "Non, non, on ne connait pas... Ça doit être des légendes que tu racontes là..." répond le Hobbit.
- "Il n'y a jamais de fumée sans feu. Les légendes on toujours une part de vérité..." précise Fron.
- "Oui mais on a une Elfe avec nous. Elle connait bien les forêts..." évoque le Hobbit.
- "Vous n'avez qu'à aller avec elle..." confirme Fron.
- "Cool !! Ouais !! On va aller dans la Vieille Forêt avec l'Elfe !! Trop bien !!" réagissent les quatre Hobbits.
- "Si vous y allez tous seuls, vous n'allez jamais y revenir. Il n'y a que nous à connaître le chemin." précise Fánaviryan.
- "Vous avez, peut-être, remarqué que nos six amis semblent un peu vouloir nous imposer notre rythme. À priori, ils ont des consignes très précises qu'ils ont l'intention de suivre. Alors, je leur ai dit que tant que ça correspondait à notre mission, ça ne posait pas de problèmes mais il va falloir que l'on soit vigilant quand même... Qu'est-ce que vous en pensez ?" demande Tirash.
- "Effectivement, là, j'ai du mal à suivre ce matin à discuter avec Bilbu et Bolbard. Tirash, je me laisse conduire. Je t'avouerai que j'en profite. Je ne suis pas contre le fait de ne pas être en responsabilité jusqu'à Fornost Erain, ça nous allège un peu de ça sur nos épaules." confie Fánaviryan.
- "Je suis assez d'accord avec ça aussi, on est assez tranquille. Bon, ils sont, peut-être, un peu chiants mais bon, s'il y a des problèmes, c'est sûr que l'on va être bien... On sera mieux avec eux que sans eux..." indique Daëgon.
- "On les laisse mener leur barque comme ils veulent." conclut Tirash.
- "Oui et puis, nous, on peut écouter les chansons des Hobbits, c'est rigolo... C'est, un peu, n'importe quoi comme convoi mais c'est rigolo..." évoque Daëgon.

Sur la route, l'après-midi, Fánaviryan reprend les chansons avec ses compagnons Hobbits et évoque l'histoire d'un échafaud à Metraith qu'il faudra mettre en chanson, le "Chariot de l'Echafaud".

L'après-midi se déroule dans de bonnes conditions malgré des éclairs au loin avec les chants de Fánaviryan et des quatre Hobbits.

Vers dix-huit heures, le convoi s'arrête et, aussitôt, les quatre Hobbits viennent voir Fánaviryan et demandent l'heure du départ pour la Vieille Forêt. Fánaviryan leur dit :
- "Il faut une torche pour deux personnes et là, je ne blague pas !"
- "Tu vas te perdre en forêt !!" réagit Daëgon.
- "Non, non !! Et on ne s'éloigne pas à plus de dix pas." évoque Fánaviryan.
- "Vous ne devriez pas aller dans la Vieille Forêt. On m'a raconté plusieurs histoires de Hobbits qui ont disparu, des bêtes étranges et terrifiantes ont été aperçues et des arbres ancestraux s'attaqueraient aux promeneurs perdus." indique Fron.
- "Oui, je sais, j'ai déjà fait des mauvaises rencontres mais là, on est juste en lisière. Je me sens en pleine forme. On ne va pas aller très, très loin. Je veux juste voir si je ne vois pas la trace de quelques cousins qui font route en lisière. On a des chemins elfiques qui traversent la Vieille Forêt et seuls les personnes averties peuvent les trouver. Tu veux venir avec moi, Fron ? On avait plus à risquer en allant tous les deux face aux archers de Boëmund... Là, on est entre grandes personnes, il ne faut pas avoir peur de ce qu'on ne voit pas..." évoque Fánaviryan.
- "Non, je ne veux pas y aller et vous ne devriez pas y aller. Si vous voulez, je peux vous raconter d'autres histoires terrifiantes au sujet de la Vieille Forêt..." évoque Fron auprès des quatre Hobbits.

Les quatre Hobbits semblent de plus en plus hésitants ce qui pousse Fron à raconter deux histoires terrifiantes sur la Vieille Forêt ce qui finit par décider les quatre Hobbits à rester au camp et à décliner l'invitation de l'Elfe. Bilbu se retourne vers Fánaviryan et lui dit :
- "Bah, au final, est-ce qu'il y a besoin d'instruments. On peut continuer à chanter pour la soirée."
- "C'était pour que vous puissiez vous occuper pendant la soirée parce que chanter tous les jours, ça va être long à la fin... Il faut s'occuper un peu les mains, c'est important et puis moi, je veux tailler un morceau de bois. De toute façon, moi, j'y vais. Alors qui m'accompagne ? Attendez, je vais demander à Tirash s'il veut m'accompagner..." annonce Fánaviryan.

Fánaviryan va retrouver Tirash qui est en train de soigner Baragouin et lui demande :
- "Tirash ?"
- "Ouais..." répond Tirash.
- "Tu pourrais venir dans une demi-heure pour voir si je m'en sors bien. Je vais en lisière pour attraper un morceau de bois. Et si j'y vais avec un ou deux Hobbits, tu pourrais venir avec la cape elfique pour faire un petit coup de "ouhouhouh" ?" demande Fánaviryan.
- "Non, je vais rester au camp, je suis désolé." répond Tirash.
- "Bon, ben, tant pis pour la blague..." répond Fánaviryan en retournant voir les Hobbits.

Les quatre Hobbits refusent d'accompagner Fánaviryan sur les conseils de Fron. L'Elfe se décide à partir.
Image
Avatar de l’utilisateur
Rico the Hobbit
Gérant du forum
 
Messages: 2118
Inscription: Mar 18 Nov 2003 00:33
Localisation: Cul-de-sac

Re: [AU] Partie du 13 septembre 2023 - N°98 - 7 de Cerbeth 1

Messagepar Rico the Hobbit » Dim 17 Sep 2023 19:40

Carte de la Campagne
Image
Avatar de l’utilisateur
Rico the Hobbit
Gérant du forum
 
Messages: 2118
Inscription: Mar 18 Nov 2003 00:33
Localisation: Cul-de-sac

Re: [AU] Partie du 13 septembre 2023 - N°98 - 7 de Cerbeth 1

Messagepar Rico the Hobbit » Dim 17 Sep 2023 19:40

Les Protagonistes :
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Rico the Hobbit
Gérant du forum
 
Messages: 2118
Inscription: Mar 18 Nov 2003 00:33
Localisation: Cul-de-sac


Retourner vers Terres du Milieu

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron