[AU] Partie du 21 septembre 2022 - N°70 - 30 de Norui 1640

Campagne dans les Terres du Milieu

[AU] Partie du 21 septembre 2022 - N°70 - 30 de Norui 1640

Messagepar Rico the Hobbit » Dim 25 Sep 2022 15:44

Le 30 de Norui de l'An 1640

En attendant, Fánaviryan se met en position du crapaud, les jambes croisées, avachie au niveau des genoux comme si elle se baissait attendant que les minutes se passent.

Tirash dégrafe son épée, la tend à Selenia et il avance de quelques pas à l'avant du convoi en direction de la garde de Bree. Ses trois compagnons restent dans le chariot et observe la réaction des soldats. Fánaviryan se retourne, vérifie à l'arrière du chariot puis ne voyant rien venir, annonce aux autres chariots :
- "En ordre !! Repos !!"

Après quelques pas, Tirash s'arrête et dit :
- "Hé bien Fallin, que se passe-t-il ??"
- Le sergent Fallin lève le bras, la paume de la main vers lui et d'un ton ferme lance : "Ne bougez plus !!"
- Tirash s'arrête.

Fallin se tourne et va échanger, semble-t-il, quelques mots avec l'un des cavaliers situés derrière lui. Le cavalier va baisser la tête pour être plus près du sergent. Après quelques instants, le cavalier va poser sa lance au sol, se relever, retourner son cheval et partir au galop en direction de Bree. Fallin retourne à sa position, derrière ses hommes et lance à Tirash, toujours sur un ton ferme :
- "Retournez à votre chariot !"
- "Juste Fallin, me reconnaissez-vous ?" demande Tirash.
- "Oui !"
- "Bien ! Pourriez-vous nous expliquer en quelques mots ce qui se passe ? Nous nous étions quittés la dernière fois en bons termes."
- Fallin bredouille quelques mots, semble avoir quelques hésitations puis finit par dire : "Retournez à votre chariot !!"
- "Bien ! Je retourne au chariot mais nous comptons sur vous pour nous donner la marche à suivre." répond Tirash en se retournant et allant vers son chariot.
- "Enfin, Fallin ! Expliquez-nous un peu cette situation de blocage !" annonce Fánaviryan en se mettant debout sur le chariot.

Le sergent et ses hommes ne répondent pas. Fallin reste, les bras croisés, impassible. Ils gardent leur sérieux.

Tirash va, au bout de quelques minutes indiquer :
- "Bon, ben, je ne pense pas que ça soit nous le problème."
- "Non mais il ne faut pas que ça traine de trop non plus." répond Daëgon.
- Tirash tourne son regard vers le chariot d'Astatur suggérant que le problème pourrait venir de là...
- "Ou il a pu y avoir du rififi avec des orques..." suggère Fánaviryan.
- "En tout cas, l'accueil n'est pas terrible de notre retour." précise Daëgon.
- "Est-ce que vous croyez au fait que l'on est armé et nombreux ?" suggère Tirash.
- "Non, on a, quand même, rencontré la garde de Minas Malloth la nuit dernière. C'est, peut-être, lié à une situation actuelle un peu tendue." suggère Fánaviryan.

Les minutes vont s'écouler. Les Hobbits vont commencer à s'agiter, à parler de plus en plus fort puis vont descendre, se dégourdir les jambes, trainer autour des arbres, répondre à des besoins naturels. Parfois, certains Hobbits s'interrogent, questionnent le fait que le convoi n'avance plus. Des grognements se font entendre dans le chariot du fond. Après dix minutes, Perin Boffine et sa femme Marla viennent à hauteur du chariot des compagnons :
- "Il va, peut-être, falloir faire avancer les choses-là !! On ne va pas arriver à Bree de si bonne heure..." lance Perin Boffine.
- "Ben, vous avez qu'à y aller !" lui répond Tirash.
- "Ben oui mais on doit attendre. Il est parti chercher quelqu'un visiblement." explique Daëgon.
- "Mais pourquoi on n'avance pas ???" lance Perin.
- "Allez-y, allez-y, avancez !!" répond, de nouveau, Tirash.
- "Mais vous ne voyez pas les gardes ? On ne peut pas passer là !! Tant qu'ils ne seront pas d'accord, on ne pourra pas passer..." explique Daëgon.
- "Mais, mais... On va rester longtemps comme ça ??" demande Perin Boffine.
- "Ben, vous voulez vous battre ??" demande Daëgon.
- "Ben non !! Après, c'est vous qui êtes payés pour ça !!" annonce Perin.
- "Je pense qu'ils sont partis chercher le capitaine de la garde." suggère Selenia.
- "On ne va pas attaquer la garde de notre propre ville en fait !! Ça ne se fait pas..." explique Daëgon.
- "C'est un scandale !! C'est n'importe quoi !!" lance Perin en retournant vers son chariot.

Puis lorsque Perin est parti, Fánaviryan demande à Selenia :
- "Est-ce que nous avons une chanson pour faire patienter notre convoi ?"
- "Je connais une musique des montagnes ou des musiques d'ascension." répond Selenia.
- "Ah bah, c'est très bien !! une musique d'ascension..." propose Fánaviryan.

Selenia sort sa guimbarde et l'Elfe commence à raconter en chantant leur périple de Bree vers Metraith puis le retour pendant quasiment une demi-heure. Selenia va accompagner l'Elfe mais avec des accords dissonants qui vont apporter une ambiance étrange. Le chant de l'Elfe est très poétique et restitue bien le voyage de la Compagnie de l'Aurore Ecarlate.

Daëgon et Tirash vont faire le tour des chariots et Tirash va indiquer :
- "Il va falloir que l'on patiente un petit peu et normalement, ça devrait s'éclaircir dès que quelqu'un d'autorité arrivera. Vous devez rester sur la route ou pas très loin des chariots."

Les deux hommes vont ainsi apaiser les esprits des différents voyageurs et contenir le périmètre de leurs sorties.

Une heure va ainsi s'écouler avant que quatre cavaliers viennent du nord. Les compagnons vont reconnaitre parmi les quatre cavaliers, le capitaine Meneldir qui va s'entretenir quelques minutes avec le sergent Fallin puis va s'avancer et annonce :
- "Est-ce que la Compagnie de l'Aurore Ecarlate pourrait venir me rejoindre sur la route."
- "Bien sûr !" répond Daëgon.
- "Le marchand Astatur peut nous rejoindre également." ajoute Meneldir.

Astatur, d'un air nonchalant, descend de son chariot et rejoint les compagnons. Tous les cinq, ils vont rejoindre Meneldir qui s'est mis entre les gardes et le convoi, au milieu de la route. Meneldir attend les bras croisés, observant les mouvements dans le convoi puis lorsque les quatre compagnons et Astatur sont à son niveau dit :
- "Messieurs, Dames !"
- "Bonjour." répond Tirash.
- "Capitaine." répond Daëgon.
- "Capitaine ! Eh bien, que de changements en peu de temps..." annonce Fánaviryan.
- "Que de changements ? Oui ! En effet... Je dirais la même chose de vous." répond Meneldir.
- "Nous avons été engagé par les Nains pour emmener votre blé prochainement et il nous fallait quérir quelques charrettes et équipements. Comme vous pouvez le voir, nous avons trouvé une grande compagnie diverse et variée." indique Fánaviryan.
- "Mais qui sont tous ces Hobbits que vous avez dans vos chariots." demande Meneldir.
- "Ce sont des Hobbits que nous convoyons de Metraith à la Comté." répond Daëgon.
- "Hum... Hum..." réagit Meneldir.
- "Des messagers pour leur famille." précise Fánaviryan.
- "Mais, dites-moi, ils sont armés." indique Meneldir.
- "Ah ben, ça c'est les mesures de sécurité de tout le voyage." indique Fánaviryan.
- "C'est-à-dire que le voyage n'est pas très sûr entre Metraith et ici." précise Daëgon.
- "Ils sont armés mais ils ne savent pas se battre en fait." ajoute Tirash.
- "ils ne savent pas s'en servir." ajoute également Selenia.
- "En tout cas, ça nous a permis de passer Andrath sans soucis." indique Fánaviryan.
- "Donc, ce ne sont pas des soldats Hobbits que vous amenez en Comté ?" demande Meneldir.
- "Ah non pas du tout !" réagit Daëgon.
- "Absolument pas !" ajoute Tirash.
- "Non, ce sont des Hobbits civils." précise Daëgon.
- "Loin de là !! Les seuls qui savent manier ce sont les gardes que nous a octroyés Metraith pour amener à bon port ces gentes petits messieurs." ajoute Fánaviryan.
- Meneldir se tourne vers Astatur et le regarde attentivement.
- Le marchand regarde le capitaine et lui confirme d'un geste de tête les propos tenus.
- "Maintenant que nous sommes en sécurité, nous pouvons mettre les lances dans les chariots ou vous les confiez si vous préférez." propose Tirash.
- "Oui, je vais devoir prendre toutes les armes qui sont dans les chariots des Hobbits." demande Meneldir.
- "Vous nous les rendrez après par contre si vous le jugez possible. Elles ne sont pas à eux, elles sont à nous." demande Tirash.
- "D'accord ! Bien ! En attendant, on va les réquisitionner et on vous les rendra dès que la situation se sera apaisée. Vous venez de Metraith, c'est bien ça ?" demande Meneldir.
- "Oui, c'est ça." répond Daëgon.
- "Et nous avons de funestes nouvelles à-vous conter." précise Fánaviryan.
- "Et est-ce que vous avez eu vent de ce qui se passe en Comté ?" demande Meneldir.
- "Hé bien, non." répond Daëgon.
- "Le partage des terres ?" demande Selenia.
- "Non si le sergent Fallin m'a dépêché, c'est que nous avions eu écho qu'il y a, à l'heure actuelle, de graves troubles en Comté. Quand je vous dis troubles, ça date d'hier que nous avons eu les premières informations. Àpriori, il y aurait un conflit armé entre les Hobbits et les humains des terres du nord." explique Meneldir.
- "Ah oui !!" réagit Tirash.
- "D'accord..." réagit Daëgon.
- "Donc nous avons la consigne qu'aucun Hobbit armé ne vienne rejoindre la Comté." explique Meneldir.
- "Ah oui !! Je comprends mieux votre tension." réagit Daëgon.
- "Le sergent Fallin pensait que vous ameniez des troupes." explique Meneldir.
- "Ah oui mais non, non. Du coup, si c'est le cas, on ne va, peut-être, pas les apporter aussitôt en Comté. On va voir, voir la situation dans le détail." indique Daëgon.
- "Donc vous n'étiez pas au courant de ces informations." demande Meneldir.
- "Non, du tout." répond Daëgon.
- "On arrive de Metraith." ajoute Selenia.
- "L'idée originelle était de permettre à ces Hobbits de trouver dans la Comté un peu plus de sérénité et une vie plus digne et plus juste." indique Tirash.
- "Et de retrouver les leurs." ajoute Daëgon.
- "Et de retrouver leurs familles mais vu la situation..." commence Tirash.
- "Mais ce n'est, peut-être, pas le moment de les envoyer là-bas..." ajoute Daëgon.
- "Ah non, parce que là, les routes sont à éviter. On nous a juste dépêcher quelques informations." indique Meneldir.
- "J'imagine mal les Hobbits tenir tête à des troupes humaines entrainées." estime Tirash.
- "Je n'en sais pas beaucoup plus sur ce qui se passe mais on nous a alerté sur le fait de bien faire attention aux mouvements qui se déroulent et d'éviter que des troupes hobbites puissent rejoindre la Comté. En cela, vous comprenez que votre arrivée ici avec autant de Hobbits, de surcroit armé n'ait plus qu'alerter le sergent Fallin." explique Meneldir.
- "Oui, oui, nous comprenons." réagit Daëgon.
- "Vous nous montrez que nous avons pu nous montrer et tout à fait sérieux dans la mission d'attelage pour une nouvelle société que nous sommes de voyage. Il se trouve que nous essaierons de leur trouver une vacation usuelle en attendant de voir plus loin. Mais les nouvelles que vous avez, veuillez excuser ma méconnaissance du nord, ces hommes du nord, sont sous le commandement de la ville du nord ?" demande Fánaviryan.
- "De ce que j'ai pu comprendre, c'est les troupes de la famille Tarma qui sont en conflit avec les Hobbits." explique Meneldir.
- "Et comment vous voyez les choses pour notre petite troupe dans les heures et peut-être, même, les jours à venir ? Quoique, il faudra, sans doute, que l'on voit ça avec Rory..." demande Tirash.
- "Oui, il va falloir que je sollicite Rory. Ne vous inquiétez pas, sur Bree, il y a une certaine solidarité des Hobbits. Je pense qu'en allant voir le vieux Chaumine, il devrait avoir de quoi pouvoir les accueillir." estime Meneldir.
- "C'est très bien !" réagit Daëgon.
- "Actuellement, vous n'allez pas pouvoir les amener jusqu'à la Comté en tout cas." précise Meneldir.
- "Non, jusqu'à ce que l'on sache un peu plus." précise Daëgon.
- "Oui, tout à fait ! Moi-même, j'espère avoir prochainement des informations." indique Meneldir.
- "Vous avez envoyé des messagers au Pont des Arbalètes ?" demande Fánaviryan.
- "Moi, non. La région du Nan Tùrath appartient à l'Arthedain, donc en dehors de nos terres. Je n'ai pas compétence à aller investiguer par là-bas. J'attends donc les retours de Fornost Erain pour savoir les informations qu'ils ont recueillies." explique Meneldir.
- "Bien sûr, bien sûr..." réagit Fánaviryan.
- "Tant que je n'ai pas plus d'informations, est-ce que ça vous irait si vous pouviez demander aux mercenaires que vous avez engagé de déposer les armes ?" demande Meneldir.
- "Ce sont des hommes de la Milice de Metraith qui nous ont été confiés par le capitaine Roldan pour escorter des Hobbits et leur permettre de parvenir à bon port. Peut-être que certains resteront avec nous pour escorter justement le convoi de la Comté jusqu'à Khazad-Dûm." explique Tirash.
- "D'accord, cela ne me pose aucun problème. Est-ce que donc vous pourriez leur demander à ce qu'ils apportent ici venir déposer les armes que vous avez confié aux Hobbits ?" demande Meneldir.
- "Oui !" répond Daëgon.
- "Oui, sans problèmes..." répond Tirash.
- "On va éviter que nous ayons devant nous des Hobbits armés." suggère Meneldir.
- "Non mais ne vous inquiétez pas, ils sont pacifiques." précise Daëgon.
- "Sauf, peut-être, le petit vieux tout au fond là-bas qui est particulièrement casse-pied..." annonce Tirash.
- "Il faudra que l'on discute un peu plus tard." lance Astatur à Meneldir en s'étant légèrement rapproché de lui puis dit à plus haute voix : "En tout cas, j'ai toute confiance dans ce que viens d'annoncer la Compagnie."
- "Très bien ! J'attends, à ce moment-là, que vos hommes déposent les armes. Quant à vous, ce n'est pas nécessaire dès lors que vous respectez bien la consigne qu'aucun hobbit ne soit armé, il n'y aura pas de soucis." demande Meneldir.
- "Cela va de soi." confirme Tirash.
- "Oui ! On va faire en sorte." ajoute Daëgon.

Tirash va passer la consigne aux Hobbits qu'un conflit semble, peut-être, opposer la Comté et l'Arthedain et donc des Hobbits armés, ça serait mal vu donc il faut qu'ils rendent leurs armes. Daëgon vient soutenir Tirash et évoque le fait de devoir attendre des informations supplémentaires avant de pouvoir poursuivre le chemin. Tirash essaye de les réconforter en évoquant un bon accueil à Bree.

En passant au dernier chariot, Perin Boffine s'exclame :
- "Mais ce n'est pas possible !! Je ne rends pas mon épée !!"
- "Ben si !!" répond Daëgon.
- "Pourquoi je devrais me déposséder de mon arme qui me protège depuis le début du voyage ??" ajoute Perin Boffine.
- "Mais cette arme ne vous appartient pas déjà..." répond Tirash.
- "Et on n'a plus besoin d'être protégé parce qu'on est protégé par le Pays de Bree." indique Daëgon.
- "Et quand est-ce que l'on va en Comté ???" demande, de nouveau, Perin.
- "Quand on en saura un peu plus. C'est la guerre en Comté. On attend d'en savoir plus pour savoir si c'est dur ou pas." explique calmement Daëgon.

Perin Boffine va finir par donner son épée en grognant.

Lorsque toutes les armes sont déposées, Meneldir va demander à ses hommes de récupérer le matériel aux chevaux. Puis l'ensemble des gardes Bree vont remonter sur leurs chevaux et Meneldir va les placer le long de la route, escortant ainsi le convoi jusqu'à Bree.

En arrivant à Bree, Meneldir indique aux compagnons :
- "Ecoutez, je vous propose que j'aille prévenir Filéon Chaumine et que vos chariots s'installent à l'entrée, non loin du poste de garde. Je pense que Filéon va pouvoir prendre en charge les voyageurs Hobbits pour aujourd'hui et demain. Il faudra, sans doute, négocier pour la suite avec Filéon et Rory également."

Les compagnons vont aider les Hobbits à s'installer leur campement. Tirash les prévient de bien rester tranquille et d'écouter les recommandations du capitaine et du Thain local.

Lorsqu'ils sont tous les quatre ensemble, Tirash demande :
- "Qu'est-ce que l'on fait de notre cher ami Perin ? Il serait bien capable de foutre la merde... On va, peut-être, le voir tous les quatre et lui demander qu'il marche droit et qu'il ne prenne pas d'initiative malheureuse parce qu'on a déjà dit au capitaine qu'il était, un peu trop sûr de lui..."
- "Moi, je crois que lui parler, c'est lui donner de l'importance !" estime Daëgon.
- "Ouais, c'est juste ! Sinon, il faut qu'il y en ait un de nous qui monte la garde ! Parce que je suis, à peu près sûr, qu'il va faire une connerie..." estime Tirash.
- "On peut proposer aux miliciens de monter la garde et de surveiller les Hobbits, deux par deux." propose Fánaviryan.
- "Ouais et on leur donne aussi l'occasion de se détendre, de se reposer, histoire de se les attacher. Il y en a qui bossent, il y en a qui se détendent et puis on leur paye une bière à la taverne. On en prend trois pour leur payer une bière et puis on pourra en prendre trois autres par la suite."

Tirash va également donner la consigne aux Hobbits que le Thain de Bree, Filéon Chaumine, a toute autorité sur le convoi. Avant de partir, Tirash va voir Oëngus et lui dit :
- "On compte sur toi pour gérer ça !!"
- Il répond par un signe affirmatif de la tête.

Roibin, Elidyr et Túdur vont être invités à venir boire un verre à l'auberge du Repos du Roi. Le lieu est bien animé en cette fin de journée. Les compagnons doivent se frayer un chemin pour obtenir une table et pouvoir passer commande. Les discussions tournent beaucoup autour des évènements qui se passent en Comté mais aucun ne semble avoir des informations précises sur ce qui se passe, simplement des rumeurs. La bière fraiche rafraichit les gosiers des voyageurs, contents de retrouver la civilisation.

Après une dizaine de minutes, les compagnons entendent le bruit de chopes de bières tombant au sol, comme ça arrive régulièrement, puis Selenia sent une présence qui l'enlace au niveau de la taille. La dunéenne se retourne et y voit une hobbite. Elle reconnait alors Sidonie Sangle, servante de chez Golasgil. La bière présente sur ses habits atteste qu'elle a dû lâcher le plateau. Selenia s'exclame alors :
- "Ah ! Bonjour Sidonie."
- "Je vous cherchais..." répond Sidonie d'une petite voix émue.
- "Hé bien, je suis là." indique Selenia.
- "On m'a indiqué là où vous habitiez mais vous n'étiez point-là." explique Sidonie.
- "Eh bien oui. Ça fait un mois que nous sommes partis. Tu as de la chance, on revient tout juste aujourd'hui."
- "Ah bah oui, j'ai de la chance." réagit Sidonie.
- "Et du coup, tu as pris un emploi ici ?" demande Selenia.
- "Comme vous n'étiez point-là et que l'on ne savait pas où vous étiez, je suis venue là et ils m'ont proposé de travailler." explique Sidonie interrompue par l'aubergiste qui lui dit :
- "Et toi là !! Il faut te remettre au travail !!"
- "Non, je ne veux plus..." répond Sidonie un peu gênée.
- "Pfff sale hobbite va !!!" réagit l'aubergiste.
- "Qu'est-ce que tu venais faire ici ?" demande Selenia.
- "Je suis venue vous voir." explique Sidonie.
- "Mais pourquoi ?" demande Daëgon.
- Sidonie sanglote.
- "Qu'est-ce qui t'arrive ? C'est à cause de ce qui se passe en Comté ?" demande Selenia.
- "Hum... On ne pourrait pas aller ailleurs, il y a trop de monde ici." demande Sidonie.
- "Et ton travail, tu le laisses tomber ? Sinon on se voit après..." propose Selenia.
- "Je suis venu ici, il y a trois heures. Il m'a embauché pour le gite et le couvert." précise Sidonie.

Pour dédommager l'aubergiste, Tirash pose sur le comptoir deux pièces d'argent et le tenancier de l'auberge répond :
- "Merci bien !"
- "De rien !" répond Tirash.
- "Et vous pouvez la garder !" indique l'aubergiste en pointant du doigt Sidonie.
- "On reviendra boire des coups de temps en temps ici, à bientôt !"
- "Àbientôt !"

Fánaviryan arrive vers lui avec les cinq chopes de bières, le tabouret et lui dit :
- "Je te prends les cinq chopes, un tonnelet de bières et ce séant sur lequel je me suis assise..."
- "Ben non !! Vous me le laissez le tabouret, j'en ai besoin..." répond l'aubergiste.
- "Je vous l'achète avec le tonnelet pour le poser." indique Fánaviryan.
- "Hum... Hum... Bon alors, la bière, le tonnelet que je te rembourse si tu me le ramènes en bon état, les 5 chopes en terre cuite et le tabouret... Je te fais le tout pour 18 pièces d'argent !"

Les quatre compagnons accompagnés de Sidonie, Roibin et Túdur remontent la colline en direction de leur logement. Ils remercient les deux Miliciens en arrivant à l'entrée de leur maison puis peuvent constater que l'intérieur est intact mis à part l'accumulation de la poussière. Fánaviryan installe le tabouret et le tonnelet de bière dessus. Elle se sert un verre ainsi qu'à Daëgon et Tirash puis les compagnons s'assoient par terre et laisse la seule et unique chaise à Sidonie qui s'y installe l'air triste et semble également fatiguée. Daëgon lui dit :
- "Alors Sidonie, raconte-nous tout !"
- "Dis-nous !" ajoute Selenia.
- "Hum... Il s'est passé un malheur à Lézeau, il y a maintenant un peu plus d'une semaine. Un matin, les soldats du Magistrat sont venus à la ferme et ont arrêté mes deux cousins, les jardiniers de Golasgil et les ont accusés d'avoir tué maître Golasgil." explique Sidonie.
- "Ah bon, Golasgil est mort ??" réagit Daëgon.
- "Apparemment et le Magistrat les a pendus." explique Sidonie les yeux en larmes.
- "Non ??" réagit Daëgon.
- "Si... ils sont morts et ça a révolté toute la population locale et il a commencé à y avoir mes cousins se sont vengés et ont pendu des voyageurs qui passaient par Lézeau." explique Sidonie.
- "Ah ! C'est ça les histoires que l'on entend..." indique Daëgon.
- "Et par la suite, il y a eu, de nouveau des vengeances et ça s'est répandu à plusieurs villages. Et aujourd'hui, j'ai eu peur, je n'ai pas voulu rester et j'ai dit à ma famille que je souhaitais quitter la Comté, vu ce qui se passait, de voir mes cousins pendus, ça a été très dur. Et donc j'ai dit au revoir à tout le monde. Avant de partir, j'ai vu Alina qui allait partir et elle m'a demandé de remettre un parchemin à Fánaviryan." indique Sidonie en prenant dans sa robe un parchemin qu'elle tend à l'Elfe.
- L'Elfe prend le temps de lire le parchemin puis demande : "Elle a pris quelle direction Sidonie ?"
- "Je ne sais pas. Elle m'a remis ce parchemin et ensuite je suis partie." répond Sidonie.
- "Et elle a écrit quoi sur son parchemin ? Je ne te demande pas les détails personnels." demande Tirash.
- "Heu... Qu'elle ait décidé de prendre la route." explique Fánaviryan.
- "Et elle t'a dit où elle va ?" demande Daëgon.
- "Non... Non..." répond Fánaviryan.
- "Bon, ben, on verra bien..." réagit Daëgon.
- "Mais pour que je le sache, il faudrait que j'aille là-bas et surtout se quérir de ce qui est advenu de Golasgil..." propose Fánaviryan.
- "Ben oui, apparemment, il est mort. C'est étrange..." exprime Daëgon.
- "Oui, on n'a pas pu retourner à la maison de Golasgil. Le lendemain matin, les gardes du Magistrat Cerfblanc entouraient la maison." explique Sidonie.
- "D'accord." réagit Daëgon.
- "Et on ne l'a jamais vu depuis." indique Sidonie.
- "Mais vous ne l'avez jamais vu mort non plus..." questionne Daëgon.
- "Non mais Alinna m'a confirmée qu'il était mort." explique Sidonie.
- "Ah bon. Parce qu'elle était là-bas, elle ?" demande Daëgon.
- "Ah priori, ça serait elle qui l'aurait retrouvé." indique Sidonie.
- "D'accord. Et, par la suite, tu es venue nous voir, c'est ça ?" demande Daëgon.
- "Oui ! Je ne voulais pas rester là-bas. Tout ce qui se passe là-bas, tous ces pendus, tous ces morts, c'est dur ce qui se passe là-bas..." indique, émue, Sidonie.
- "Et tu sais pourquoi c'est tes cousins qui ont été accusés ? Tu as une idée des éléments qui ont été retrouvés ?" demande Selenia.
- "Ils ont juste dit qu'ils sont allés la nuit tuer Golasgil. Le Magistrat a dit ça mais les cousins, ils ont dormi avec nous." explique Sidonie.
- "Ben oui !!" réagit Daëgon.
- "Et puis, c'était des gentils mes cousins. Ils n'ont rien fait... Il n'a pas eu le droit de faire ça." explique Sidonie en sanglot.
- "Ecoute Sidonie, tu es comme nous une victime de la vie, une orpheline de tes racines. Nous allons ouvrir la porte de notre cœur et celle de notre demeure." annonce Fánaviryan.
- "Merci Dame Fánaviryan !" réagit Sidonie en se levant de la chaise et vient prendre les mains de l'Elfe et lui dit : "Merci ! Mais je ne veux pas non plus m'imposer si vous souhaitez, je peux repartir."
- "Non ! Il n'y a pas d'urgence. Je ne sais pas, qu'est-ce que tu veux faire après ?" demande Daëgon.
- "Je ne sais pas..." répond Sidonie.
- "Peut-être en fonction de l'évolution de la situation en Comté ?" demande Tirash.
- "Oui bien sûr ! Si ça se calme, est-ce que tu retournerais dans la Comté ?" demande Daëgon.
- "Pas à Lézeau. Je ne veux pas retourner à Lézeau." répond Sidonie.
- "Non, ça, je veux bien comprendre." confirme Daëgon.
- "Donc, pour l'instant, le calme qui se dégage d'ici me plait bien." explique Sidonie.
- "Oui, Bree est assez calme et bien protégé." indique Daëgon.
- "Je ne sais pas encore... Je n'ai pas..." indique Sidonie.
- "Non, non mais, repose-toi ici à Bree ! Tu peux dormir ici ce soir. Il y a plein de Hobbits. Tu choisiras." propose Daëgon.
- "Si vous avez besoin que je vous aide, que je fasse le ménage ici, je peux me rendre disponible." propose Sidonie.
- "On peut t'engager pour ça au moins !" annonce Daëgon.
- "Pour commencer avant que tu aies ton petit smial dans la colline. Nous allons devoir rencontrer le Thain pour demander l'autorisation de fournir le toit à simples réfugiés." indique Fánaviryan.
- "Je pense encore abuser mais est-ce que vous auriez un endroit où je peux dormir." demande Sidonie.
- "Oui ! Ce n'est pas le grand luxe. Vous aurez un toit pour la nuit." explique Daëgon.

Sidonie va rapidement quitter le salon pour se trouver un endroit pour dormir. Elle va récupérer de la paille pour s'installer un lit de fortune.

Après quelques minutes, les quatre compagnons se retrouvent et Tirash demande :
- "Alors, vous en pensez quoi de cette histoire ?"
- "Hé bien, ça a l'air d'être la guerre en Comté..." indique Daëgon.
- "Ouais, ça a l'air costaud !!" réagit Tirash.
- "Et ça a l'air malhonnête cette histoire du Magistrat, accuser des Hobbits de meurtre, c'est un peu dur !!" analyse Daëgon.
- "J'ai une hypothèse mais Fana, tu ne vas pas aimer. C'est, peut-être, bien Alina qui a tué... Je ne sais pas, c'est ce que ça m'inspire." estime Tirash. - "C'est possible..." répond Daëgon.
- "Et qu'elle fait porter le chapeau aux Hobbits, peut-être, involontairement d'ailleurs à d'autres personnes, c'est une hypothèse..." ajoute Tirash.
- "Ça ou le Magistrat qui s'est débarrassé de Golasgil et qui en profite pour faire d'une pierre deux coups..." analyse Daëgon.
- "Et peut-être orchestré par Tarma." ajoute Tirash.
- "Il n'empêche que ça va compliquer les relations avec les Nains avec Golasgil en intermédiaire. Il nous doit deux cents écus d'or ! Il faut que l'on retourne à son coffre." indique Fánaviryan.
- "Ça va être compliqué à présent..." indique Daëgon.
- "On devait aller négocier avec Golasgil le prix du voyage retour de ses armes." précise Fánaviryan.
- "Tout à fait !" confirme Daëgon.
- "Oui bah, ça, les armes, on n'aurait pas pris..." indique Selenia. - "En tout cas, on n'a pas les deux cents écus pour les acheter. Sinon, concernant le courrier d'Alina, je peux vous lire un passage : "Je ne peux rester ici et attendre ton retour. J'ai décidé de prendre d'autres chemins qui, malheureusement, vont devoir m'éloigner définitivement de toi. Je regrette ce choix mais je suis obligée de m'y contraindre." et ça me fait aller dans ton sens Tirash, tu sembles avoir raison. Je pense qu'elle aurait fait une grosse connerie que ça ne serait pas étonnant vu la façon dont il la traitait. Qu'elle l'ait mené à trépas me semblerait, presque, de bon aloi. Elle est capable d'avoir forcé le coffre ! Tu en penses quoi Tirash ?" annonce Fánaviryan.
- "Je pense qu'elle est surtout capable d'être là au bon moment en faisant, par exemple, montre de ses attraits..." conclut Tirash.

Fánaviryan et Selenia vont ensuite ranger leurs affaires et préparer les chambres pour la nuit pendant que Daëgon et Tirash vont faire un tour aux chariots des Hobbits pour vérifier que les Miliciens soient toujours présents et surveillent le campement.

Le 1er de Mitan de l'An 1640

La Compagnie va proposer à Sidonie si elle souhaite rester parmi eux et peut tenter de négocier l'achat de mobilier. La hobbite semble plutôt débrouillarde avec l'envie de vouloir s'investir dans son travail. Elle ne semble pas être perturbée au fait de devoir gérer relativement librement l'entretien de la maison.

Les compagnons décident d'aller voir, dans un premier temps, Rory Pied bruyère. En passant à la maison du maire, une certaine agitation règne sur place. Le champ clos est en pleine effervescence, des stands s'installent, des manèges et des musiciens se préparent à la fête. Les compagnons vont devoir repasser une heure plus tard, le maire est visiblement bien occupé pour gérer les préparatifs.

Lorsqu'ils reviennent voir le maire, celui-ci porte une belle tunique qui change de ses vêtements ordinaires qui le font passer pour un fermier. Il reçoit les quatre compagnons et leur dit :
- "Ah !! Ça tombe bien, allez-y, entrez, entrez !! Vous nous amenez du travail en plus... Mais je vous en prie, asseyez-vous !! Comment allez-vous depuis la dernière fois ?"
- "Hé bien écoutez, pas trop mal et, apparemment, ça ne semble pas très se passer par ici." répond Daëgon.
- "Oh !! Bon, tout le monde n'est pas au sens de la fête mais globalement, tout se prépare correctement, je pense que les fêtes devraient plutôt bien se passer." explique Rory.
- "Et pas de tensions particulières entre les Hobbits et les Hommes ?" demande Tirash.
- "Non, non, non. Il y a eu quelques inquiétudes, je vous avouerai, par rapport aux Hobbits que vous nous avez ramenés. Je vous remercie d'ailleurs d'avoir fait en sorte qu'ils n'aillent pas trop au-delà de leur périmètre réservé. Vous comprenez qu'il y a quelques rumeurs qui circulent en ville. Cette histoire d'affrontements en Comté fait peur ! Mais bon, je sens que les festivités vont que les festivités vont être bonnes. Le temps est plutôt clément, c'est plutôt une bonne chose, c'est plutôt une bonne chose." explique Rory.
- "Et il est hors de question que, j'allais dire nos Hobbits, se joignent à la fête d'une quelconque manière ?" demande Tirash.
- "Oh !! Passer une certaine heure, vous savez, la plupart des habitants vont être bien éméchés. Donc quelques-uns en plus ou en moins, ça ne devrait pas être gênant." répond Rory.
- "C'est gentil. Il n'y aura pas de soucis avec eux ?" demande Rory.
- "Pas plus qu'avec les autres Hobbits, je pense..." répond Daëgon.
- "On a, quand même, un casse-pied..." indique Selenia.
- "Oui, voilà, il y a, juste, un individu qu'il faut tenir à l'œil. Disons qu'il a la langue agile..." précise Tirash.
- "D'accord !"
- "Et pas toujours très honnête..." ajoute Tirash.
- "Je comptais, en début d'après-midi, m'entretenir avec Filéon. Donc on va en parler." indique Rory.
- "On peut se joindre à vous ? Ça serait, peut-être, plus simple de rencontrer Filéon." demande Tirash.
- "Comme Tirash l'évoquait, nous avions aussi prévision de voir le Thain Chaumine et à ce propos, nous avons, nous, quelques amis Hobbits que nous allons conviés par chez nous pour participer et montrer l'exemple, de cette main et de ce courable telle celle que vous nous avez accordée avec la maison. Nous pourrions, peut-être, envisager de pouvoir agrandir un peu notre parcelle pour pouvoir y installer quelques smials pour abriter ces jeunes ainsi qu'une grange pour y mettre nos chariots." demande Fánaviryan.
- "Une grange pour mettre vos chariots ?" interroge Rory.
- "On va faire ça à côté de notre maison, de toute façon..." indique Selenia.
- "Nous allons avoir des travaux à faire pour qu'ils puissent œuvrer aussi à l'abri cet hiver et pouvoir participer à l'économie de ce village." explique Fánaviryan.
- "Je peux vous proposer que, début Cerveth, on puisse revoir ça. Là, c'est le Mitan, on en profite !" réagit Rory.
- "Bien sûr mais le projet est là." affirme Fánaviryan.
- "Le projet est là, oui ! Il va falloir en discuter ma très chère Fánaviryan. Je ne suis pas certain de pouvoir vous accorder tout ce que vous me demandez là."
- "On n'est pas certain d'en avoir besoin non plus." réagit Selenia.
- "Pour au moins un peu de jardin." ajoute Fánaviryan.
- "C'est à voir. C'est à voir... La première des choses est de faire en sorte que la fête se passe bien. Si vous êtes favorables à rencontrer ce chère Filéon, nous pourrons nous entretenir avec lui. Est-ce qu'il y avait autre chose que vous souhaitiez voir avec moi ?" demande Rory.
- "A priori non, l'essentiel est, pour le moment, que tout se passe bien." annonce Tirash.
- "On va voir aussi ce que l'on fait si on amène ces Hobbits jusqu'en Comté parce que vu la situation..." indique Selenia.
- "Ah bah, là-dessus, en tout début de matinée, je me suis entretenu avec le capitaine. Ce cher Meneldir semble avoir des consignes très claires là-dessus, aucun hobbit ne se rend en Comté à l'heure actuelle." annonce Rory.
- "Entendu !" répond Selenia.
- "Donc, évitons le moindre incident avec l'Arthedain et, là-dessus, essayons de respecter les règles. Donc, si je comprends bien de ce que j'ai appris de Meneldir, vous ameniez des Hobbits en Comté." demande Rory.
- "Oui, on les escortait." répond Daëgon.
- "D'accord !" confirme Rory.
- "A la base, c'était l'idée. Mais, là, ils vont, peut-être, être beaucoup moins tentés pour y aller. Est-ce que, de votre côté, en tant qu'élu, en charge de la chaire, est-ce que Bree bénéficie d'une immunité certaine dans ce conflit ?" demande Fánaviryan.
- "Une immunité ??" questionne Rory.
- "Une neutralité ?" propose Selenia.
- "Oui, une neutralité." confirme Fánaviryan.
- "Hé bien vis à vis du conflit qu'il y a entre les Hobbits et leurs frontaliers ?" questionne Rory.
- "Oui, on en est loin." indique Fánaviryan.
- "On en est loin, oui ! Oui, oui. J'espère que la communauté hobbite d'ici va être sage vis à vis de ce conflit et c'est aussi d'ailleurs aussi pour cela que je souhaite rencontrer Filéon, d'avoir auprès de lui une discussion claire là-dessus. Qu'en effet, nous sommes au Pays de Bree. Depuis tant d'années, les deux communautés vivent ensemble paisiblement. Il serait sage que ça puisse continuer. Donc, j'espère qu'en ce sens, vous n'avez pas ramené de troubles fêtes." indique Rory.
- "Hé bien, il y a toujours ce Perin Boffine." indique Tirash.
- "Perin Boffine... D'accord..." réfléchit Rory.
- "Il n'est, peut-être, pas bien méchant mais assez venimeux..." précise Tirash.
- "Très bien, c'est noté. Si vous le voulez bien, parce que là, je vous avouerai que j'ai encore pas mal de choses à régler. Je vous propose que l'on se retrouve au smial du père Chaumine." propose Rory.
- "Et par ailleurs, pour la vente des récoltes, c'est toujours d'actualité ?" demande Selenia.
- "Hé bien aux dernières nouvelles, oui ! Pourquoi ça ne serait plus d'actualité ??" demande, à son tour, Rory.
- "Hé bien par rapport à Golasgil." répond Selenia.
- "Par rapport à Golasgil c'est à dire ??" dit Rory qui ne semble pas comprendre l'allusion de Selenia.
- "Vous n'êtes pas au courant ?" demande Selenia.
- "De ?"
- "De son décès." répond Selenia.
- "Le décès de Golasgil ?" répond Rory.
- "Oui"
- "Non... Golasgil mais ça s'est passé quand ? On l'a vu, il y a un mois de cela." indique Rory décontenancé.
- "Je ne sais pas, il y a une semaine. Je crois que c'est peut-être, même, ce qui a déclenché le conflit en Comté." suppose Selenia.
- "Par rapport à Golasgil ??" questionne Rory.
- "Hum... Hum..."
- "A son meurtre" indique Daëgon.
- "A son meurtre !!!" réagit Rory étonné.
- "Ecoutez, c'est les nouvelles que nous avons eu de Comté. On n'a pas été vérifiés, on ne peut pas, non plus, tout affirmer mais il semblerait qu'il ait été tué et que des Hobbits auraient été accusés et que ça se soit envenimé à partir de là." explique Daëgon.
- "Ah !!" réagit Rory.
- "Nous pourrions être missionnés pour aller vérifier mais il semble..." indique Fánaviryan.
- "Ça serait bien que vous puissiez en faire part au Capitaine Meneldir parce que ce matin, il ne m'a pas évoqué cela." conseille Rory.
- "Nous l'avons appris hier soir." indique Tirash.
- "D'accord !"
- "Nous pensions que vous étiez au courant, en fait..." indique Selenia.
- "Ah bah, vous me l'apprenez..." confie Rory.
- "Comme nous arrivons juste, on pensait que c'était déjà su." indique Selenia.
- "Ah bah, dites-moi ! Vous avez de sacrées sources puisque vous arrivez tout juste et vous m'apprenez des informations que je devrais, normalement, connaitre. Je suis assez surpris que le capitaine Meneldir n'ait pas connaissance de cela..." confie Rory.
- "Nous n'avons pas de certitude absolue mais un faisceau d'informations." explique Tirash.
- "Hé bien... J'espère que ce que vous me dites ne va pas se confirmer !!" confie Rory.
- "Hé bien, nous non plus..." indique Tirash.
- "Pourtant, ça semble être le cas. Donc, vous comprenez notre inquiétude par rapport à cette vente des récoltes." explique Selenia.
- "Ah oui ! C'est vrai que Golasgil était l'intermédiaire vis à vis de la communauté naine. Ah, c'est embêtant tout cela..." réagit Rory.
- "Après, nous n'aurons, peut-être, pas vraiment besoin d'intermédiaires si les choses devaient en arriver là..." expose Tirash.
- "Moi, je reste sur ma position. En effet, il serait intéressant de pouvoir poursuivre. Si Golasgil n'est plus là, comment vont réagir les nains ??" questionne Rory.
- "Je pense que les Nains ont tout intérêt à ce que la transaction aboutisse." analyse Selenia.
- "C'est des Nains. Ils ne m'ont pas eu l'air très faciles à convaincre." indique Tirash.
- "Oui ! Et en cela, Golasgil a... enfin avait... Je vous avouerai que là, c'est difficile de parler de lui au passé. En tout cas, il avait un talent inné pour négocier avec eux ! Mince alors et vous savez ce qui s'est passé exactement ?" demande Rory.
- "Non !" répond Selenia.
- "Ah mince..." réagit Rory.
- "On sait juste qu'il a tué, que deux hobbits ont été accusés et pendus ce qui n'a pas vraiment plu à la communauté hobbite." explique Selenia.
- "Ah !" réagit Rory.
- "Surtout que les choses ont été faites dans l'arbitraire semble-t-il..." estime Tirash.
- "Je pense qu'il serait important que vous en fassiez part au capitaine." suggère Rory.
- "Oui ! On va faire ça !" confirme Daëgon.
- "Et vous, par là-même, avez-vous informé sire Pellendur de l'agitation en Comté ?" demande Fánaviryan.
- "Non pas encore. J'imagine que dans les prochains jours, des messagers vont partir vers Minas Malloth mais ce n'était pas, pour l'instant, la priorité." explique Rory.
- "Oui ! D'abord le Mitan !" annonce Fánaviryan.
- "Oui !! On va essayer d'oublier ça pour quelques jours en tout cas et puis, on verra comment les choses se déroulent par la suite. Là, je vais être contraint sur les trois prochains jours d'accompagner la population locale dans la fête sinon il pourrait y avoir du mécontentement. Si les villageois ne fêtent pas correctement ces trois jours, comment va se passer l'hiver ? En tout cas ce que vous me dites là, m'attriste énormément !!" indique Rory.
- "Vous ne voyez d'inconvénients à ce que nous reportions ce nous venons de vous narrer et d'apprendre à toute personne que nous serions amenées à rencontrer dans les prochains temps à savoir, peut-être, sire Pellendur, ou le Magistrat Cerfblanc qui semble avoir, à Lézeau fait le jugement de l'assassinat de Golasgil." explique Fánaviryan.
- "Après, si c'est lui qui a jugé les deux hobbits, il a toute légitimité pour le faire. C'est lui l'autorité en Comté." indique Rory.
- "Mais l'autorité est-elle encore en place ?" demande Fánaviryan.
- "Je ne maitrise pas ces sujets-là ma chère Fánaviryan. Bien ! Ma foi sur ces tristes nouvelles, je vais devoir vous laisser. J'entends du monde à côté qui ont, sans doute, besoin de mes directives." indique Rory en se levant de sa chaise.
- "Hé bien, nous nous retrouverons début Cerveth." indique Fánaviryan.
- "Et tout à l'heure chez Filéon." indique Rory.
- "Oui !" réagit Daëgon.
- "Tout à fait !" réagit Tirash.
- "Hé oui !" réagit Fánaviryan.
- "Si vous pouviez avertir gentiment la population que les Hobbits sont autorisés à se joindre à la fête, ça serait plus simple." propose Tirash.
- "Oui, je vais en sorte que l'on puisse accompagner cette intégration." indique Rory puis ajoute en posant ses bras sur les épaules de Tirash et Daëgon : "Je suis vraiment désolé mais je vais devoir vous laisser pour tout préparer pour aujourd'hui !! Bon courage et à bientôt." annonce Rory en quittant la pièce.
Image
Avatar de l’utilisateur
Rico the Hobbit
Gérant du forum
 
Messages: 2046
Inscription: Mar 18 Nov 2003 00:33
Localisation: Cul-de-sac

Re: [AU] Partie du 21 septembre 2022 - N°70 - 30 de Norui 16

Messagepar Rico the Hobbit » Dim 25 Sep 2022 15:45

La carte des aventures :
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Rico the Hobbit
Gérant du forum
 
Messages: 2046
Inscription: Mar 18 Nov 2003 00:33
Localisation: Cul-de-sac

Re: [AU] Partie du 21 septembre 2022 - N°70 - 30 de Norui 16

Messagepar Rico the Hobbit » Dim 25 Sep 2022 15:47

Les Protagonistes :
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Rico the Hobbit
Gérant du forum
 
Messages: 2046
Inscription: Mar 18 Nov 2003 00:33
Localisation: Cul-de-sac


Retourner vers Terres du Milieu

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron